Avantages et inconvénients de l'ouverture les dimanches

2015-06-15 12:43:35

Des avantages certains pour toutes les parties

Le débat sur les ouvertures dominicales des magasins continue de susciter bien des commentaires. Les partisans de cette pratique mettent en avant une panoplie d'avantages certains dont le principal est la possibilité offerte aux consommateurs d'avoir toujours accès à des produits d'usage quotidien. En outre, l'ouverture des magasins le dimanche permet de créer de la valeur ajoutée, autant pour le consommateur que pour le commercant. A travers cette loi, les commerçants trouvent un moyen d'accroitre leur chiffre d'affaires tandis que les clients et consommateurs peuvent désormais profiter de leur jour de repos (le dimanche) pour faire leurs diverses provisions. En effet, 28% des Français déclarent souffrir d'un manque de temps pour faire tous les achats et par conséquent, les horaires du dimanche demeurent le meilleur moyen pour s'acquitter de ces tâches. L'autre avantage est destiné aux personnes à la recherche d'emploi notamment les étudiants qui sont, à 51%, plus enclins aux horaires du dimanche.

Mieux encore, les données du sondage CREDOC démontrent que 39% des Français disposant du statut de salariés sont disposés à travailler le dimanche. Cette partie de la population estime que la paie pour cette journée est bien conséquente comparée aux autres jours de la semaine. De façon générale, 43 % des Français seraient amenés à effectuer des achats les dimanches si toutefois la mesure se généralise. En institutionnalisant les horaires du dimanche pour certains secteurs professionnels tels que le tourisme et la jardinerie, la loi Mallié apporte des précisions notamment le doublement du salaire et le volontariat. A travers cette législation, le pouvoir en place désire simplifier le quotidien des consommateurs, générer des postes d'emplois supplémentaires et booster le pouvoir d'achat des salariés. En rallongeant leurs horaires d'ouverture, les commerces bénéficieraient de plusieurs avantages dont la fidélisation d'une certaine tranche des consommateurs. En effet, les horaires du dimanche feraient le bonheur des 28% de Français qui estiment avoir un emploi du temps assez restreint pour effectuer la totalité de leurs achats entre le lundi et le samedi. D'un point de vue financier, chaque magasin ou commerce ouvertle dimanche bénéficierait d'une hausse de son chiffre d'affaires.

Un déséquilibre dans l'application de la loi

La loi sur l'institutionnalisation du travail dominical présente certaines limites qui provoquent par ailleurs un déséquilibre dans la pratique. Ce déséquilibre est tel que seuls certains secteurs ont le droit d'appliquer les horaires du dimanche : la jardinerie, l'ameublement et le tourisme. Dans le même temps, les magasins évoluant dans le bricolage et l'électroménager se sont vus refuser ce droit. Les retombées négatives de la loi Mallié sont également caractérisées par une concurrence accrue des grandes distributions aux dépens des petits commerces. En effet, les grands magasins disposent des ressources nécessaires pour embaucher des salariés supplémentaires à l'inverse des petites structures. Le débat sur l'ouverture des magasins le dimanche peut prendre une connotation sociale. En effet, 1 Français sur 2 se montre hostile à cette mesure afin de préserver la particularité du dimanche et les acquis sociaux. L'enquête CREDOC démontre que 52% des salariés qui évoluent dans le commerce ne voient pas d'un bon œil l'application de cette loi. Celle-ci risque donc d'engendrer une fragilité des petits magasins et creuser l'écart qui les sépare des grandes structures.

Voir toutes les actualités